ALFRED ROSSEL

 

852352782

 

alfred_rossel_03

 

Alfred Rossel est à Cherbourg le 6 mars 1841, il y décédera le 17 décembre 1926.

- Chansonnier patoisant normand, il est le premier auteur dialectal du Cotentin. Il a connu une grande popularité, ses spectacles attirant un nombre impressionnant de personnes.

img037

C.A. Le sémaphore, Isigny- sur-mer." les moules d'Isigny".

img038

C.A. Le port d'Isigny. "Chanson d'Alfred Rossel."

mxMksrRgBlDi3GI5RW8dLJA

alfred_rossel_002

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

C.A.Recueils de chants d'Alfred Rossel.

 

 

SU LA ME ALFRED ROSSEL

 

- Ses textes sont écrits en langue normande du Cotentin ou Contantinais, de la région de Cherbourg ou de la Hague où se mêlent le parlé et le chanté.

C'est souvent dans une diligence allant de Barfleur à Cherbourg qu'Alfred Rossel trouve l'inspiration de ses chansons. Leur succès fut foudroyant. Beaucoup de Normands connaissent la plus célèbre d'entre elles, Sû la mé, considérée dans le Cotentin comme une sorte d'<< hymne national >>.

Charles Gohel, son interprète fétiche, l'accompagna pendant plus de cinquante ans.

img039

C.A.Le groupe folklorique cherbourgois "Alfred Rossel"

img036

C.A. Une rencontre en Cotentin.

 

On doit également à Alfred Rossel d'avoir inspiré à Louis Beuve vers 1890 sa vocation de poète d'expression normande, grâce à la popularité de ses chansons dans la région de Cherbourg.

Edmond-Marie Poullain fut membre du comité, promoteur, et un apôtre zélé de l'édition de oeuvres d'Alfred Rossel, ouvrage pour lequel il réalisa deux eaux-fortes.

Ses chansons ont connu plusieurs éditions, dont la plus récente est due à André Dupont, chansons normandes, Coutances, OCEP, 1974. L'association Magène a également enregistré << Su la mé >>, la chanson la plus célèbre de cet auteur, dans son CD << Magène en concert >> en 2001.

La société régionale normande Alfred Rossel perpétue la mémoire et le nom du chansonnier.

 Source: Wiquipédia  Archives de la Manche.

Cartes Anciennes: Collection Privée.