Image (3)

 

Un Village du Val de Saire

 

SAINT- PIERRE- ÉGLISE.

 

Images d'Hier et d'Aujourd'hui

 

 

 

Image (2)

 

L'Eglise et la Tour (XIIème siècle )

 

 

Image (4)

 

Saint-Pierre-Eglise. L'intérieure de l'église.

 

Image (5)

 

 

L'Église et la Place du Marché.

Image (6)

Les étals sur la Place du Marché.

Image

L'Entrée principale du Château du XI ème siècle.

 

 

 

Image (7)

 

Une vue du Couvent, prise du Vallon des Routours.

Commune du Val de Saire dans le Cotentin, Saint-Pierre-Église est située à 15 kilomètres au Nord Ouest de Saint-Vast la Hougue, à 18 kilomètres à l'Est de Cherbourg-Octeville, et à 22 kilomètres au Nord de Valognes. C'est un gros bourg de 1772 habitants.

La commune fut débaptisée à l'époque de la Révolution pour prendre la nouvelle appellation "Pierre-Ferme". Ce qui ne sera jamais mis en application.

Dans la nuit du 11 au 12 avril 1826, un important incendie détruit 36 habitations et de nombreux bâtiments, et fait 10 blessés.

800px-Eglise_St-Pierre

L'église Saint-Pierre construite en 1658

A la seconde guerre mondiale, la commune a été libérée en juin 1944 sans destruction.

L'église est placée sous le vocable de Saint-Pierre apôtre. Les sculptures du portail roman et le clocher indiquent une construction du XIIème ou XIIIème siècle. De l'ancienne église il ne reste que le bas du clocher.

L'église actuelle, construite en 1658 emprunte la forme d'une barque renversée, en souvenir de la barque de Saint-Pierre. Le clocher primitif est surélevé pour lui donner sa forme actuelle, la dernière marche de l'édifice porte la date de 1661.

800px-La_perque_2

 

La perque du crucifix installée en 1817.

 

 

 

 

St_Pierre-Eglise-2

L'église Saint-Pierre illuminée.

En 1817, la magnifique perque du crucifix est installée. L'église est pourvue en 1824 d'un retable à trois autels.

Grâce à la générosité des paroissiens, quatre cloches viennent en 1825 redonner vie au clocher.

En 1885, des vitraux viennent égayer les ouvertures, ils relatent, à l'exeption de deux d'entre eux, la vie de Saint-Pierre apôtre patron de l'église.

Dans le porche d'entrée on peut admirer la statue de Saint-Pierre assis (1936).

800px-Chateau_St_Pierre

Le Château de Saint pierre Église construit vers 1750

 

 

 

800px-Château_de_Saint-Pierre-Église_-_Pavillon_d'entrée

Le château, pavillon d'entrée.

 

 

 

450px-Château_de_Saint-Pierre-Église_-_Pavillon_d'entrée_(Mascaron)

Mascaron du pavillon d'entrée

 

Demeure historique, le château actuel a été construit vers 1750 à l'endroit même où existèrent deux autres demeures historiques : Un manoir féodal entouré de douves, qui fut incendié en 1595, et un château de style renaissance où naquit l'abbé Saint-Pierre (1658/1743) qui tomba en ruines.

Un parc de 56 hectares et planté de hêtres entoure le château, il a été ceint de murs vers 1730.

401px-La-haute-pierre401px-La-longue-pierreLes trois princesses sont trois mégalithes visibles dans les environs de Saint-Pierre église. Il s'agit de menhirs qui datent d'environ 4500 à 2500 avant Jésus Christ.

La longue pierre, située à Saint Pierre église est la plus grande des trois, avec 4,10 mètres de haut. De base triangulaire, elle se trouve au lieu dit "Le plat Douet" .

La pierre haute mesure 2,80 mètres de haut, on la trouve au lieu-dit Hacouville, près de la chapelle de Lourdes sur la commune de Saint-Pierre église.

                                                                 

 

401px-La-pierre-plantee

 

La Pierre Plantée.

La pierre plantée, située à Cosqueville, près du grand manoir, mesure 3 mètres de haut et porte trois rayures verticales dues à l'érosion de la pluie. Elle se termine en tête conique.

Une légende soutient que la dot de ces trois "princesses" serait enfouie au centre du triangle formé par ces trois menhirs, soit aujourd'hui sous l'étang du Pelot.

Selon une autre légende, ces trois pierres tournent sur elles-mêmes pendant la messe de minuit.

 

                                                                                                                                

Source : Wikimanche. O.T

cartes anciennes : Collection privée.