num_risation0158

 

 

LE BEC D'ANDAINE

 

En baie du mont Saint Michel, c'est une pointe sablonneuse qui s'avance en mer, bordée de dunes, la pointe du Bec d'Andaine se situe à 1kilomètre500 de Genêts en Nord Ouest.

 

num_risation0151

Vue ancienne montrant l'entrée du bourg de Genêts

num_risation0152

Lavandières au travail au  lavoir sur les rives   de la LERRE.

Le Bec d'Andaine est le lieu de départ des traversées de la baie, pour atteindre Tombelaine, le Mont Saint Michel ou les pèlerinages vers l'abbaye du Mont.

Traversées pédestres ou équestres en compagnie de guides, la baie étant très dangereuse avec ses sables mouvants.

num_risation0149

Voitures partant du bourg,  pour se rendre au mont par les grèves.

num_risation0153

Voitures venant du mont et rentrant à Genêts

Les traversées des grèves pour se rendre à l'Abbaye du Mont Saint Michel ont commencé dès le Moyen Âge. Aux temps anciens, de nombreuses voies montoises se rejoignaient à Genêts, de ce lieu, les pèlerins pouvaient traverser la baie pour se rendre au Mont en partant du Bec d'Andaine.

La pratique des pèlerinages a repris au XXème siècle et depuis une vingtaine d'années la traversée des grèves est devenue une approche du Mont qui permet de découvrir la baie. C'est ainsi que l'on peut voir des veaux marins ou des phoques gris arrivés dans la baie dans les années 1980.

 

016

Le Mont-Saint-Michel et Tombelaine vus du Bec d'Andaine

019

L'île de Tombelaine vue depuis Genêts.

021

Le Mont et Tombelaine dans les grèves de la baie

Le Bec d'Andaine fut jadis le port très fréquenté de Genêts, ensablé depuis fort longtemps, il ne reste qu'une plage très étendue.

Les bonnes conditions d'abri qu'offrait le port lui permettaient de prendre un essor très important et de devenir un important port de commerce : Blé, vin, poissons séchés, plâtres, pierres à chaux, mercerie, draps, étoffes transitaient en ce lieu. Au XIVème siècle, la population du bourg avoisinait les 3000 habitants.

num_risation0161

Groupe de touristes partant pour la traversée de la baie.

Dans les siècles suivants, la baie de Genêts va progressivement s'ensabler et l'estuaire de la Lerre se combler, faisant disparaître son port. Le village est maintenant séparé de la mer par des marais.

Source: Wikipédia