ILES SAINT MARCOUF

 num_risation0021

 

 Les îles Saint Marcouf forment un archipel situé sur la côte est du département de la Manche, constitué de deux îles : l'île de terre d'une superficie de 3,40 hectares est une réserve ornithologique. L'île du large, sur laquelle a été construit un fort militaire (XIXè) aujourd'hui abandonné. Situées à environ sept kilomètres au large de la commune de Saint Marcouf, elles sont rattachées administrativement à cette commune depuis 1987. Elles appartiennent aujourd'hui au domaine privé de l'Etat. Pour des raisons de sécurité, l'île du large est interdite au public.

 num_risation0019

 Une vue du fort à  marée basse.

Seules îles de la côte est de la Manche, l'archipel se situe dans la baie des Veys à 14 kilomètres au sud de Saint Vast la Hougue  et à 12 kilomètres au nord de Grandcamp-Maisy (Calvados).

Autrefois, les deux îles portaient le nom de Duolimonis. Au VIè siècle, Saint Marcouf, né à Bayeux en Neustrie venait y passer carême. Cet homme connu pour guérir les personnes de la scrofule, donna son nom à l'archipel, il y mourut en 558. 

Occupées par les britanniques au XVIIIè siècle qui empêchèrent par cette position le commerce sur la côte normande, les îles Saint Marcouf sont restituées à la France en 1802.

Dès 1803, Napoléon fit édifier le superbe fort actuel, terminé en 1812.

 



Grandcamp Les iles Saint-Marcouf (Cric14V -2009)


L'ensemble actuel comprend un fort de 170 mètres de diamètre et 48 bouches à feu, un port, un magasin à poudre, un bâtiment électro sémaphorique, le tout ceinturé par des douves creusées dans le rocher à même la mer. Il a abrité jusqu'à 500 hommes. Ce site n'a jamais été attaqué depuis.

Pendant la seconde guerre mondiale, l'armée allemande détruit le fort de l'île du large pour en interdire l'entrée.

A trois semaines du débarquement du 6 juin 1944, les alliés supposaient que les îles abritaient des batteries lourdes allemandes. Le jour J, un commando fut envoyé, ils ne trouvèrent ni canons, ni soldats, par la suite, un détachement de 132 hommes prirent possession des lieux.

num_risation0024

Travaux de rénovation sur la digue.

Les îles Saint Marcouf et le domaine public maritime correspondant ont été classés parmi les "sites pittoresques" par un décret du 28 septembre 1981, elles sont également dans une zone de protection de Natura 2000.

La digue et les fortifications sont laissées à l'abandon, un étude menée en 2004 chiffre les travaux de remise en état aux alentours de 30 millions d'euros.

Depuis 2003, une association "les amis de l'île du large Saint Marcouf" associée avec des jeunes du collège de Carentan essaie de convaincre les pouvoirs publics de redonner à l'île du large un rôle attractif pour le tourisme. En 2009, cette association a reçu l'autorisation d'effectuer les premiers travaux de sauvegarde pour ce patrimoine.

 num_risation0023

Le fort militaire vu de l'intérieur.