UN CRABE APPELE

"TOURTEAU"

 

numérisation0043.jpg

 

Ces noms varient selon leurs lieux de pêche sur la côte de la Manche où je le pêchais avec mes deux casiers réglementaires, on l'appellait dormeur ou clos-point. Du nom scientifique "cancer pagurus", ce gros crabe de forme elliptique est un  crustacé appartenant à la famille des cancéridés.

C'est notamment sur les côtes bretonnes et une partie des côtes de la Manche qu'il est le plus abondant, il peut vivre une vingtaine d'années.

Dans les eaux profondes de nos côtes, les plus gros sont à plus de cent mètres de profondeur, ils peuvent faire quarante centimètres de large pour un poids de cinq à sept kilos. Parmi tous les crabes pêchés sur nos côtes, le tourteau est le plus gros et le plus massif, il se reconnaît très bien avec sa coquille ovale et à ses très grosses pinces. Il faut se méfier de celles-ci car dans son apparence de nonchalance, il lui arrive de se rebiffer et avec ses grosses pinces de briser un doigt.

Le tourteau est carnivore, il peut capturer des proies vivantes, il apprécie les poissons, mais se nourrit d'un peu de tout.

Sur nos côtes, les pêcheurs les prennent avec des casiers immergés à quelques miles du rivage. Sur l'estran, il est possible d'en pêcher, surtout lors des grandes marées où la mer découvre beaucoup, on le trouve sous les rochers et profondément dans les fractuosités d'où il est assez difficile à déloger.numérisation0047.jpg

 

Crabes appelés, suivant lees régions;dormeurs,poupard,point-clos...

La pêche étant règlementée, la taille limite est de quatorze centimètres, cette taille correspond à l'âge de sa reproduction, trois à quatre ans. Ce n'est qu'à l'âge de cinq ans qu'un tourteau atteint le poids de quatre cent cinquante, à sept ans celui de un kilo et à quinze ans celui de un kilo cinq cent grammes.

Une remarque importante, regardez le ventre, s'il est jaune et plus foncé il est consommable, s'il est blanc il est vide ne le prenez pas, laissez le terminer sa mue.

 

 

 

num_risation0046

Description d'un poupart.

Quand vous achetez un crabe, sous pesez le, il doit être d'un bon poids en rapport avec sa taille, le ventre devant être d'une couleur assez brune. En général, le mâle est pourvu de grosses pinces.

Pour le cuire, après l'avoir pêché ou acheté, mettre de l'eau à bouillir dans un grand récipient, y jeter une poignée de gros sel et un bouquet garni. Une fois l'eau en ébullition y plonger le ou les crabes, dès que l'eau se remet à bouillir, compter vingt minutes de cuisson pour un crabe de un kilo, un peu moins s'il est plus petit. Une fois la cuisson achevée, laisser le tiédir dans son eau, ne pas le mettre au réfrigérateur où il se déchesserait. Si vous ne le consommez pas tout de suite, couvrez le d'un linge humide.

numérisation0045.jpg

Allons y pour une cuisson de 15 à 20 minutes suivant le poids.

Pour éviter que les pinces se détachent quand on le plonge dans l'eau bouillante, il faut l'endormir soit en lui passant une berceuse sur son MP3, soit en le mettant devant Derrick mais plus efficacement placez le dans le congélateur le temps que votre eau de cuisson bouillonne.

numérisation0044.jpg

Un bon clos-point prêt à déguster.

On le sert tiède ou refroidi : en entrée avec du pain de seigle, ou du bon pain du boulanger local tartiné de beurre au sel marin, ou mayonnaise maison, ou en plat principal en ajoutant des pommes de terre en robe des champs.

Bon appétit !