24 mai 2011

AU SIECLE DERNIER EN COTENTIN

LA VIE D'UN FILS D'OUVRIER AGRICOLE UNE ADAPTATION ASSEZ FACILE vingt neuvième chapitre Je me suis adapté très vite dans ce milieu tout nouveau pour moi, le travail était satisfaisant malgré les longues journées de labeur, le patron n'était pas trop dur, mais il arrivait quelques fois qu'il nous donne des leçons pour servir les clients à table. Nous avions les serveuses et moi-même l'habitude de porter les plats chauds avec une serviette dessous pour ne pas nous brûler les mains. Le personnel de l'établissement était sympathique,... [Lire la suite]
Posté par CAMPING50 à 22:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

15 mai 2011

AU SIECLE DERNIER EN COTENTIN

LA VIE D'UN FILS D'OUVRIER AGRICOLE DE PLUS EN PLUS DE RESTRICTIONS SOUS L'OCCUPATION vingt huitième chapitre Mille neuf cent quarante trois, la vie devient de plus en plus dure. Pendant cette période le manque de produits est tel que certains n'arrivent pas à utiliser leurs coupons de rationnement. Surtout dans les villes. J'avais un oncle et une tante à Paris qui nous racontaient la difficulté à trouver de quoi manger, manquant de provisions. De temps en temps mes parents leur faisaient parvenir un petit colis de produits de... [Lire la suite]
Posté par CAMPING50 à 18:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
07 mai 2011

AU DEBUT DU SIECLE DERNIER EN COTENTIN

LA VIE D'UN FILS D'OUVRIER AGRICOLE LA VIE DE PLUS EN PLUS DIFFICILE SOUS L'OCCUPATION Vingt septième chapitre Si dans notre région du Cotentin, on s'apercevait un peu moins de la dureté de l'occupation allemande, il n'en était pas de même dans les villes où la disette se faisait sentir, de plus en plus de citadins "descendaient" dans nos villages à la recherche d'un approvisionnement, non plus pour améliorer leur quotidien, mais par nécessité pour manger. Beaucoup en profitaient pour vendre au prix fort les denrées qui manquaient... [Lire la suite]
Posté par CAMPING50 à 21:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]