LE PERSIL ET MOI

 

Le persil serait originairenum_risation0008 de la Sardaigne, on le rencontre il est vrai dans toutes régions bordant la Méditerranée. C'est peut-être pour cela qu'entre lui et moi règne une mésentente plutôt assez difficile à comprendre.

Pourtant j'ai tout fait pour qu'il s'adapte chez moi en Normandie, j'ai essayé de l'accueillir le mieux possible mais rien n'y fait pour que nous restions bons amis.

Je lui ai préparé une terre bien fertile et légère, je l'ai semé en lignes espacées de vingt cinq centimètres, fait des semis à la volée de février à fin juillet, recouvert de terre fine ou dnum_risation0001e terreau, plombé et bassiné régulièrement le terrain. Rien n'y a fait, il a toujours gardé son sale caractère en ne levant pas.

Par contre il aime venir me narguer en s'installant dans les endroits les plus incongrus, là où l'on ne l'attend pas, en cherchant la rocaille, le pied des murs ou même parmi les num_risation0007dahlias ou dans les potées de géraniums.

Devant mon désarroi, un ancien jardinier m'a confié: moi aussi j'étais fâché avec lui, et bien pour avoir la paix, lorsque j'ai trouvé quelques têtes montées en graines, je les ai accrochées au mur de la maison et lorsqu'elles sont arrivées à maturité, elles sont parties emportées par le vent pour s'installer dans le jardin suivant leur désir.

Je crois que je vais suivre ce bon conseil, ainsi nous aurons la paix ensemble.